Conseils et vidéos sur les chats
 

Granulome eosinophile chez mon chat

Votre chat a un problème de santé ? Vous cherchez des pistes, témoignages ou conseils ? N'hésitez pas à nous en parler

Granulome eosinophile chez mon chat

par Lulu2 » Mer 27 Mai 2015 11:43

Justement, c'est la biopsie du véto qui a permis de savoir que ce n'était pas un granulome.
Les prélèvements de sa lèvre et les analyses des tissus nécrosés ont démenti cette supposition.
Ce qui nous a permis de nous diriger vers un problème allergique, qui lui aussi entraîne des ulcères lors de l'alimentation par la bouche.
Mais quoiqu'il en soit, ça ne guérit pas non plus, puisque la bouche est tout le temps sollicitée ! Si l'alimentation sans les céréales fait quelque chose de ton côté, tiens-nous au courant...
Pour ma part le mien a développé ça dès qu'il a pu aller dehors (à partir de ses 2 ans suite à un déménagement) :(
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 5
Sujets: 1
Enregistré le: Mer 29 Oct 2014 09:37
Genre: Non spécifié


Granulome eosinophile chez mon chat

par Sylvestre » Mer 27 Mai 2015 12:32

Perso, les miens mangent sans céréales depuis des mois, mais le granulome ressort toujours, cela dit on sait aujourd'hui que les céréales sont allergisantes pour les chats, donc si tu les supprimes, ça ne peut lui faire que du bien.
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 15
Sujets: 3
Enregistré le: Mer 27 Mai 2015 07:59
Genre: Non spécifié

Granulome eosinophile chez mon chat

par HinoKu » Ven 22 Juin 2018 20:01

Voilà, voilà… Je voulais parler des problèmes de santé de Ace – et comme le sujet du complexe granulome éosinophilique est déjà là, même si datant de 2015, je le continue avec mon expérience.¨

Je serai très curieuse de savoir comment vont les chats, notamment ceux de Valy et de Sylvestre, depuis 2015 ?

En tout cas, désolée, ça va être super long. Mais j’en ai tellement bavé, aussi pour trouver des informations, ou voir comment ça s’est passé pour d’autres chats que je préfère partager autant que possible pour les gens qui auront (ou ont déjà) à gérer ce type de problèmes.
Et poser le tout par écrit va sûrement aussi m’aider à y mettre de l’ordre pour moi-même :roll:

Ace est un maine coon qui provient d’un élevage, né le 14.05.2017. Je l’ai accueilli chez moi en août 2017. Il est arrivé chez nous bien sevré, et vacciné 2x contre coryza + typhus. On l’a fait vacciner fin août contre la Leucose par nos propres soins (mais sans le tester au préalable).
Il a été diagnostiqué pour le complexe du granulome éosinophilique en février 2018.

Il en est déjà à 3 épisodes (un épisode par tranche de 4 mois environ, avec une longue période de traitement, donc on a l’impression d’être toujours dedans).

SYMPTOMES

Les symptômes apparaissent toujours de la même manière :
    -on remarque des boutons au niveau du ventre, qui s’étendent de plus en plus – plaques d’eczéma. A force de lécher, ça forme des croûtes. La peau devient de plus en plus rouge et chaude.
    -En parallèle apparaissent rapidement des boutons à l’arrière des oreilles (face externe, poilue) qui finissent aussi par s’ouvrir car il se gratte.
    -Se remarquent ensuite des croûtes isolées, plus grosses, au niveau du dos, de la queue, ou du cou.
    -Finalement c’est la face interne des oreilles qui « explose » : ça gonfle, c’est rouge, ça se met à saigner (et oui, ça gratte…) et finalement ça s’infecte et c’est du pus qui coule (attention : ça ne provient pas de l’intérieur du canal, mais bien de la partie visible de l’oreille, à savoir l’opposé du côté poilu – j’espère que c’est assez clair).
C’est à ce moment qu’on sort l’artillerie lourde : piqure de cortisone.

HISTORIQUE MEDICAL

Je vais essayer de retracer son historique médical aussi précisément que possible. C’est plus précis à partir de 2018, car j’ai décidé de tenir une feuille de route car ça devenait impossible de se rappeler de tout.

    - Mi-octobre 2017 : il a eu très rapidement la 3ème paupière apparente, et l’œil de plus en vitreux. Forcément (ou heureusement), il a décidé de nous faire ça un week-end, du coup, à J+1, en plein dimanche, nous l’avons amené chez le vétérinaire de garde. Diagnostic : uvéite. Traitement : antibiotique.
    Tout est rentré dans l’ordre rapidement. Toutefois, le vétérinaire nous avait dit que si ce type d’incident devait se reproduire si jeune, il faudrait voir s’il n’était pas positif à la Leucose.

    - Octobre/novembre 2017 : des boutons sont apparus sur son ventre, et s’étendaient de plus en plus, finalement oreilles infectées. Visite chez le vétérinaire : pas trop de diagnostic.
    Traitement : antibiotique + cortisone sous forme de comprimés.

    - 15.12.2017 : castration

    - Janvier 2018 : à nouveau des boutons sur le ventre, et sur la partie poilue des oreilles (externe ?). Consultation vétérinaire et décision de pratiquer une biopsie

    - 7.02.18 : Biopsie

    - 14.02.18 : Consultation pour les oreilles qui ont commencé à suinter.
    Communication du diagnostic suite à la biopsie (tel que noté sur le rapport) : « Dermatite ulcérative et chronique hyperplasique avec formation de croûtes sérocellulaires. Dermatite profonde, périvasculaire à interstitielle, éosinophile, multifocale, marquée et chronique avec collagénolyse »
    Notre vétérinaire nous a traduit ça : « complexe granulome éosinophilique »
    Traitement : 1 piqure d’antibiotique + 1 pique de cortisone. Antibiotique à prendre 2x/jr pendant 14 jours.

    - 21.02.18 : on retire les fils liés à la biopsie. Enfin plus de collerette !!! Mais on ajoute 10 jours de traitement antibiotique.

    - 28.02.18 : 2e piqure cortisone, car les boutons persistent

*** Répit de courte durée, mais tellement bienvenu***
Avril 2018 : et on repart…


    - 27.04.2018 : on décide d’avoir un second avis au vu de l’apparition des boutons sur le ventre, on consulte un vétérinaire spécialisé dermatologie.
    Examens effectués : microscope, envoi d’échantillons à un laboratoire externe pour voir s’il y a la présence d’agents fongiques sur les oreilles. Passage aux croquettes hypoallergénique (Purina).
    Traitement : shampooing Douxo Pyo 3x/semaine (je vous laisse imaginer la galère du chat dans la baignoire)), spray Cortavance 1x/jr(les chats en raffolent, vous le savez bien…).

Bref, traitement ultra galère à mettre en place : si le bain a été les premières semaines, ça devenait de plus en plus difficile au fur et à mesure. Ace miaulait à la mort, t-shirts lacérés.. On a arrêté.
Le spray, pas agréable, mais on s’y est tenu. La « torture » étant de plus courte durée pour le chat. Et ça évitait la prise de cortisone sous forme plus soutenue, le traitement restant très local.


    - Mai 2018, les oreilles empirent « gentiment » : retour chez notre vétérinaire de base, à qui toutes les données de notre visite d’avril avait été remises. Labo externe pour la présence d’agents fongiques négatif.
    Le vétérinaire dermato nous a conseillé d’essayer un traitement anti-puces. On en a jamais vu sur nos chats, ils ne sortent pas – à part sur la terrasse de temps à autre (< 1x/semaine). Notre vétérinaire n’était pas forcément convaincu. On a laissé de côté.
    Traitement : on reprend un peu le shampooing + on continue le spray.

    - 12.06.2018 : consultation oreilles suintantes : piqure de cortisone. Autre nouveauté : un bouton sur la lèvre supérieure, très caractéristique du complexe granulome éosinophilique, mais il n’en avait jamais eu lors des précédents épisodes.

La piqure a bien aidé, mais une 2ème sera certainement nécessaire d’ici 1 semaine, le tout n’ayant pas encore disparu, et les démangeaisons se faisant à nouveau plus régulières.

_____________________________________________________________________________________________________________________________________________

En parallèle à tout ça, j’ai essayé l’homéopathie :
- Granulés : impossible de les faire avaler par Ace. Mais en y mélangeant avec de la fine pâtée ou autre, il arrive à y recracher. Si vous avez des astuces, je suis prenante.
- Chlorure de magnésium : ça a quand même tourné en infection lors de sa prise (sous forme de spray et mélangé à la gamelle d’eau)
- Huile de saumon pour le complément en omega : Ace est vraiment difficile et a pas un grand appétit, impossible de lui faire avaler (alors que l’autre glouton arrive en courant). J’y ai mis sur les croquettes mais du coup, il s’en approchait moins. J’ai donc arrêté.

Pour la recherche de la cause :
- Changement de croquettes : depuis mai, il est sous croquettes hypoallergéniques. Entre temps, l’infection a quand même empiré, mais peut-être faut-il une prise plus longue pour voir si ça apporte quelque chose ou non ?..
J’avais déjà changé de croquettes avant cela, entre le 2e et 3e épisode en essayant de prendre l’opposé des croquettes initiales (au lieu de poulet, poisson, sans gluten, etc). Donc la cause nourriture me semble à écarter.
- Changement de la litière : on avait de la litière minérale. On est passé à de la végétale mi-mai.
- Plus de sorties à l’extérieur pendant 2 à 3 semaines(même si elles étaient déjà très rares).
- Héréditaire : j’ai parlé avec l’éleveur, la maman de Ace a aussi eu ce type de problème plus jeune, mais ça s’est réglé en changeant l’alimentation. Toutefois, quand on était allé le chercher étant petit, elle avait justement un bouton sur la lèvre supérieure. Mais c’est apparemment le seul chaton à avoir ces problèmes.

Les piqures de cortisone étant mauvaise pour la santé sur la longue – et Ace étant très jeune – le vétérinaire m’a dit qu’il ne faudrait pas dépasser 4 piqures par an. On est déjà à 3 fin juin…

Bref, j’ai beau faire mon maximum, je suis larguée. :cat33:

Nous reste à essayer les puces : même si j’y crois pas vraiment, étant dans un appartement neuf, et sans grand accès à l’extérieur, on n’est pas au rdc. De plus, mon autre chat ne se gratte jamais et j’ai jamais rien vu ressemblant à une puce.

Nouvelle piste suggérée par le vétérinaire : la biorésonance.
On va sûrement pas tarder à prendre rdv, mais tant que la cortisone est dans le sang, c’est inutile (ça fausse les résultats). Je vais faire un sujet à part pour voir si certaines personnes connaissent le sujet.

Autre piste : prise de sang. Toutefois, cela n’indiquerait pas forcément à quoi le chat est allergique, mais plutôt si c’est saisonnier ou non. Vu que les épisodes ont eu lieu tant en été qu’en hiver, on peut partir du principe que ce n’est pas le cas. Je suis donc hésitante à le faire.

J’ai lu que certaines personnes donnaient un médicament de Novartis, ATOPICA. Mais le principe me fait un peu peur, j’en parlerai quand même la prochaine fois à mon vétérinaire. Si des personnes en savent plus, je suis volontiers à l'écoute.

Je me demande aussi, vu que Ace a été vacciné "tardivement" (entre 3 et 4 mois), et jamais testé, si la Leucose peut amener à développer un granulome éosinophilique?..
Je crois que la Leucose a aussi une incidence sur le système immunitaire mais j'en sais pas plus.

Si des personnes ont eu ou traversent aussi ce problème avec leur chat, je serai contente de savoir si vous avez trouvé une solution, en quoi elle consiste, et quels sont les effets sur le long terme.
(Sylvestre, Valy, toujours sur le forum? Des nouvelles de vos chats?)

Je verrai à ajouter quelques photos ultérieurement. Dans l'espoir que ça aide des personne s'ils rencontrent les mêmes symptômes avec leur chat.

Merci beaucoup pour votre attention… :cat38:
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 26
Sujets: 3
Enregistré le: Mer 20 Juin 2018 17:17
Genre: Femme

Granulome eosinophile chez mon chat

par Melixy » Lun 10 Déc 2018 14:37

Bonjour,

Je suis l'heureuse "maman" de Mixy, chatte de 2 ans et demi, croisée Maine Coon/Européenne.
Depuis quelques mois, elle a régulièrement des problèmes de peau, des petits boutons localisés sur la tête, qui la démangent énormément, et en se grattant Mlle se crée de belles lésions.

Le vétérinaire lui a fait une biopsie le mois dernier, voici la conclusion: dermite perivasculaire et periannexielle modérée à sévère, subaigue à chronique, ulcero-crouteuse, à forte composante eosinophilique et mastocytaire.

Elle a été sous antibio et cortisone pendant 10 jours, et a développé une allergie à la colerette (boutons dans les oreilles et autour du cou, là où sa peau entrait en contact avec la collerette). Résultat, on a continué le traitement 10 jours supplémentaires.
Le vétérinaire m'a prescrit des pipettes Allerderm et des compléments alimentaires aux acides gras...
Après une période de 2 semaines d'accalmie, ses problèmes recommencement, de nouveaux boutons apparaissent aux mêmes endroits et se mettent à saigner lorsqu'elle se gratte.
Je suis totalement impuissante et envisage une allergie alimentaire, alors qu'elle mange toujours les mêmes croquettes depuis 1 an et demi. Je vais tenter de commander des croquettes hypoallergéniques pour voir si une amélioration de son allergie est visible...
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4
Sujets: 2
Enregistré le: Lun 10 Déc 2018 14:21
Genre: Non spécifié

Granulome eosinophile chez mon chat

par Daeri » Mer 12 Déc 2018 09:18

Hello,

Tu as recontacté le véto suite à la rechute ? Si ton véto se montre impuissant, si tu peux, j'essayerais de trouver un véto qui soit spécialisé en dermatologie, ou au moins demander un deuxième avis dans une clinique véto. Après, ça devient vite très onéreux tout ça malheureusement :?
Image
Avatar de l’utilisateur
MODÉRATEUR
MODÉRATEUR
Chat savant
Chat savant
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 22192
Sujets: 76
Âge: 40
Enregistré le: Mar 20 Sep 2011 18:24
Localisation: Brest
Genre: Homme

Granulome eosinophile chez mon chat

par Melixy » Mer 12 Déc 2018 16:55

Non je n'ai pour l'instant pas repris contact avec le véto, j'aimerais déjà voir si ses démangeaisons (et surtout les plaies qui suivent) s'arrêtent au fur et à mesure de la transition avec les croquettes hypoallergéniques.
J'en ai déjà effectivement eu pour très très cher en 2 visites...
Mais si les blessures redeviennent trop importante, je n'hésiterai pas à y retourner... mais mon problème est de trouver la cause de son "allergie, sans ça, ca risque de recommencer très régulièrement
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 4
Sujets: 2
Enregistré le: Lun 10 Déc 2018 14:21
Genre: Non spécifié

Précédente






  • Sujets Similaires
Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum : Bing [Bot], Google Search Appliance et 59 invités