Conseils et vidéos sur les chats
  Les principales catégories du forum sur les chats
 

Problèmes de voisinage avec mon chat

Besoin de conseils sur les chats ? Posez vos questions et nous vous conseillerons

Problèmes de voisinage avec mon chat

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 11:08

Loulou, mon chat, a aujourd'hui un an et deux mois (environs, vu qu'il a été trouvé et qu'on ne sait pas exactement quand il est né).
C'est un chat qui aime le contact avec les gens, quand il voit quelqu'un, au lieu de fuir il se roule par terre et invite à faire des câlins.

Il est très mignon, c'est un peu l'amour de ma vie (oui oui), il me veille quand je ne vais pas bien, il me tête régulièrement les oreilles car il a été séparé trop tôt de sa maman :(

Il y a juste un petit soucis, c'est que je vis en studio (25m2), je ne peux pas déménager et Loulou a tendance des fois a être tellement excité qu'il sort facilement les griffes...

J'avais trouvé un moyen de le calmer, c'était de le laisser aller dans les parties communes de la résidence, sachant qu'il ne sort pas dehors et surtout ne veux pas sortir (je crois qu'il a peur). Je le laissais aller 30 minutes par jours environs et quand j'allais le chercher, j'inspectais tous les coins de la résidence pour m'assurer qu'il n'ai pas fait de bêtise.

Il ne fait pas de bêtises, il ne marque pas son territoire (il est castré et n'a jamais marqué son territoire), il bénéficie d'un grand bac à litière que je nettoie dès qu'il fait ses besoins. Il est propre, la seule chose qu'il fait lorsqu'il est dans les parties communes, c'est s'allonger sous le vélux de l'étage du haut, ronronner et se rouler par terre pour montrer son ventre dès qu'il voit quelqu'un. Il s'amuse à chasser la souris imaginaire dans les escaliers.

Il lui est arrivé que, des jours où je l'ai laissé plus longtemps de 30 minutes, il revienne avec l'odeur du parfum d'une voisine sur lui, voisine qui m'a confié qu'elle l'avait laissé rentré chez elle et qu'elle lui avait fait des câlins. Moi tant qu'elle ne lui donne pas à manger je m'en fiche, je suis même content de savoir que mon chat d'une part est sociable, et d'autre part qu'il mène une petite vie parallèle :D

Bref... tout pourrait donc aller pour le mieux, sachant que ça l'avait calmé et qu'il n'avait plus trop de moment où il griffait.

Sauf que, dans ma résidence, le voisinage est assez particulier et je ne découvre sur le tard malheureusement...

Il se trouve que j'avais demandé à mes voisins et voisines que je croisais certains jours si mon chat les dérangeait.
La réponse était "non".

Mais parmi mes voisins et voisines, personne ne vient jamais me voir pour me dire lorsqu'il y a un soucis.
Et parmi mes voisins et voisines, il y a un voisin qui est mon voisin de palier, qui discute pas mal avec tout le monde (c'est même à la limite du commérage) et les voisins et voisines se plaignent de voir mon chat dans les parties communes.
Ce voisin en question, il y a quelques années, s'était pris une plainte pour tapage nocturne et depuis il ne tolère plus rien venant des autres, même venant de moi alors qu'il sait très bien que je ne porte pas plainte contre mes voisins car je considère qu'on a chacun une vie, qu'on ne peut pas éviter le bruit de temps en temps et que chacun a le droit de faire une fête tant que ce n'est pas tous les soirs.

Donc voilà, mon chat est indésirable dans les parties communes de la résidence !

Pourquoi ?

Parce que selon le voisin en question, il s'en fout que je laisse mon chat sortir, mais vu que c'est pas spécialement autorisé dans la résidence (le chat est considéré comme un "meuble" et on ne laisse pas ses meubles dans les parties communes) et vu qu'on l'a fait chier (pas moi, mais je prends pour les autres) et bien par principe c'est net, je n'ai pas le droit, jamais, même pas 30 minutes par jour.

Parce que selon une autre voisine, "bah moi aussi je vais adopter une poule et je vais la laisser aller et venir dans les parties communes".

Parce que selon encore une autre voisine, "ton chat pourrais laisser des odeurs, parce que un chat ça pue, et puis tu te rends compte si quelqu'un est allergique"

Mon chat est considéré comme une nuisance intolérable, que "j'impose" mon chat au voisinage.

Les gens ont même téléphoné à l'agence pour se plaindre que mon chat allait dans les parties communes...

Je sais bien qu'au regard de la loi j'ai tort, tout comme dans la loi le voisin qui fait une fête bruyante après 22h même si ça n'arrive qu'une fois dans l'année, tout comme la voisine qui attache son vélo à l'abri dans le hall de la résidence pour éviter la pluie et/ou les vols.

Dans ma résidence, personne n'est phobique des chats, c'est juste que mes voisins et voisines sont un ramassis de lâches, de faux-cul et de cons.
Ils ne tolèrent aucune nuisance venant des autres, ne serait-ce que celle que peut causer un chat 30 minutes par jours dans les parties communes, qui ne pisse pas partout, qui ne fait pas ses besoins, qui ne fait juste que vivre.

Alors quoi ? Devrais-je moi aussi ne plus rien tolérer et porter plainte au moindre bruit nocturne, à la moindre chose qui se trouve dans le hall ou que sais-je ?

Vous savez quoi ? Une voisine m'a même conseillé que, si c'était un problème pour mon chat qu'il soit dans un studio, je devrais peut-être le donner :shock:
Donner mon chat, c'est l'abandonner, et d'une il a déjà été abandonné une fois, de deux, quand je vois l'amour qu'il me donne et qu'il me considère un peu comme sa maman de substitution, c'est juste INCONCEVABLE que je le donne à quelqu'un !!!
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme


Voisinage...

par Symbiose » Ven 14 Aoû 2015 13:34

Mon studio fait 23m2 et on y vit bien avec Kael. Pourquoi ne pas le promener en laisse, ça marche pour le mien.

Le chat n'est pas considéré comme un meuble ! La loi a changé, les animaux sont considérés comme des êtres doués de sensibilité. Ton agence t'a appelé pour te faire une remarque ?
Avatar de l’utilisateur
Chat pitre
Chat pitre
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 3810
Sujets: 40
Âge: 24
Enregistré le: Dim 2 Nov 2014 14:51
Localisation: 31
Genre: Femme

Voisinage...

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 13:50

Salut, non mon agence ne m'a pas appelé mais j'y suis allé de mon propre chef, pensant aussi que pour
court-circuiter les bruits de couloir et autre commérages, c'était pas mal de me présenter et d'en discuter directement.

La réponse de la personne de l'agence a été : "ce n'est pas un problème de nuisance sonore ou d'odeur, c'est surtout que votre chat est considéré comme un meuble, un bien, et qu'il n'est pas possible de laisser ses affaires personnelles dans les parties communes."

Maintenant si la lois a changée et qu'on ne considère plus un chat comme un "bien matériel" mais comme un être sensible, considérant que tout être sensible a des besoins, considérant que de sortir un peu peut être un besoin mais qu'il ne peut pas sortir dans la rue par sécurité, il est peut-être possible d'obtenir l'aval de l'agence pour laisser à mon Loulou un minimum de liberté.
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Voisinage...

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 16:27

Bon voilà, j'ai écris un mail à l'agence, mais je ne sais pas si c'est une bonne idée...

Si quelqu'un ou quelqu'une a eu des soucis du même ordre que le miens, pouvez-vous me conseiller ?

Madame, Monsieur
Bonjour, je vous envoie ce mail pour vous faire part d'une situation qui m'affecte.
Tout d'abord, je tiens à préciser que ce mail n'est pas un mail de plainte contre mes voisins, mais il se trouve que je dois vous exposer quelques éléments pour que vous compreniez en quoi la situation actuelle me porte préjudice.

Comme vous le savez, j'ai adopté un chat dont je m'occupe depuis un peu plus d'un an.
Je suis passé vous voir à ce sujet deux fois et vous avez reçu deux appels de plainte des habitants de la résidence.
Il se trouve que j'ai la responsabilité morale de ce chat, j'y suis affectivement très attaché, de la même manière que lui est attaché à moi puisque dans son comportement de chat abandonné trop tôt par des irresponsables, il me prend en quelque sorte pour sa « maman » de substitution.
Il est absolument inconcevable que je m'en sépare, je ne peux pas déménager faute de moyens et j'ai le droit d'avoir un chat.
Mon chat est propre, il ne fait ses besoins que dans sa litière que je nettoie très régulièrement pour évier d'avoir des odeurs dans mon logement, et de plus pour une raison évidente d'hygiène (je ne suis sans doute pas le plus irréprochable mais j'ai tout de même un minimum d’exigences).
Mon chat est castré, identifié par tatouage et vacciné, il bénéficie en outre d'un traitement contre les puces et les vers. Il est à noté qu'il ne marque pas son territoire, du fait sans doute qu'il est castré.

Habitant avec mon chat, il se peut que je ne sois pas conscient de toutes les odeurs qu'il pourrait laisser dans l'appartement, mais les odeurs de chat sont le fait des urines et déjections, et du fait qu'ils marquent leur territoire.
Par expérience, je sais que même en étant habitué à des odeurs de chat, lorsqu'un chat marque son territoire on s'aperçoit forcément de l'odeur tellement celle-ci est insupportable.
Voilà pour quoi je doute fortement que mon chat puisse laisser des odeurs dans les parties communes, étant donné qu'il n'y fait pas ses besoins, étant donné qu'il ne marque pas son territoire.

Je le sais car lorsque je le laissais sortir je vérifiais à chaque fois si il n'avait pas fait de bêtises.
Si il devait faire ses besoins dans les parties communes, il est évident que je nettoierais (c'est arrivé une seule et unique fois, j'ai nettoyé dès que je m'en suis aperçu, il n'y est resté aucune trace).
Si par contre il devait marquer son territoire, il est évident également que je ne le laisserais pas dans les parties communes car conscient de la nuisance très désagréable, je ne voudrais pas en faire profiter les voisins et voisines qui n'ont pas demandé à avoir un chat.

Il se trouve donc que j'ai laissé mon chat sortir dans les parties communes car il s'agissait d'un besoin pour lui. Il peut vivre dans mon studio, c'est le cas d'ailleurs, mais j'ai remarqué que lui laisser cette liberté le calme et lui fait du bien. Mon chat est un animal, pas un vélo, pas un meuble, pas un vulgaire bien, il est doté de sensibilité. D'ailleurs, les voisins et voisines ne peuvent que le constater car mon chat est très sociable et va facilement vers les gens pour demander des câlins. Certaines voisines en ont d'ailleurs profité car j'ai souvent remarqué que mon chat portait leur parfum, preuve qu'il se laissait caresser par des voisines qui n'étaient pas vraiment obligée de le faire...

Pour vous expliquer à quel point le voisinage est compliqué, je vais vous citer des exemples :

Il y a quelques années, j'utilisais souvent ma voiture et de façon très récurrente, au retour du travail, je trouvais des véhicules garés sur ma place de parking, m'obligeant à trouver une place ailleurs (donc ne bénéficiant ni de l'avantage qu'offre mon logement, ni de la sécurité qu'offre un parking privé). Parfois il s'agissait d'amis du voisinage, d'autre fois il s'agissait de la voisine lu logement au dessus du miens qui se garait en prenant sa place et la mienne (sa place de parking jouxte la mienne). J'ai finis par en avoir marre et j'ai apposé un mot assez sévère sur son pare-brise. Depuis l'affaire est réglée vu que vos services nous on communiqué les places avec les noms de chacun et tout est rentré dans l'ordre.

Mais cette histoire que la voisine en question m'a remémoré récemment me laisse penser que ses arguments contre mon chat, à savoir que c'est interdit, que mon chat laisse des odeurs, qu'elle a une amie allergique, ont peut-être une part plus ou moins importante de mauvaise foi.
D'abord parce que comme je l'ai expliqué, il est peu probable que mon chat laisse des odeurs étant donné qu'il est propre et ne marque pas son territoire.
En ce qui concerne le problème d'allergie, je ne suis pas persuadé qu'une personne qui ne fait que circuler dans un couloir où se trouve un chat de temps en temps déclenche des allergies et soit un réel problème.

Autre cas de figure, mon voisin de palier. Il se fait le porte parole de la résidence, car sachez que PERSONNE n'est venu sonner à ma porte pour me reprocher le moindre problème. Mais il se trouve qu'il discute beaucoup avec certaines personnes de la résidence, que celles-ci se plaignent du fait que je ferais trop de bruit à un point où les voisines du haut seraient prêtes à écrire à l'agence, que je laisserais des odeurs dans les cages d'escalier, que la présence de mon chat est embêtante etc... et lui est venu m'en parler avec un ton qui a finit par me paraître à la limite de la condescendance.

N'ayant eu aucune plainte directe des voisins et voisines je n'ai pas pris ses accusations au sérieux, surtout qu'en allant voir directement une des voisines que je croyais être celle qui s'étaient plaintes pour le bruit, elle m'a assurée que si il y avait un soucis elle m'en aurait directement parlé.
Au passage, comment je peux être une nuisance si insupportable pour une des voisines du haut, si celle qui habite juste au-dessus de mon appartement n'a jamais eu à se plaindre ?
Il y a la voisine de notre palier, qui elle s'est plainte à mon voisin pour les odeurs. Lorsque je suis allé la voir son discours ne semblait pas si accusateur que cela puisque ses propos ont été « oui c'est vrai j'ai senti des odeurs de temps en temps, mais il faut bien que tout le monde vive », on est quand même loin de « c'est insupportable », car si ça l'avait été, elle m'aurait dit directement « c'est insupportable »...
Mais ce n'est pas finit, il se trouve que c'est cette voisine qui a porté plainte contre le voisin pour des problèmes de bruit. Lorsque le voisin lui en a fait part, elle lui a laissé penser que la plainte venait d'une autre voisine et l'a laissé accuser à tort.

Lors de la première plainte de mon voisin en ce qui concerne les odeurs, vu qu'il s'agissait principalement d'odeurs de cuisine, j'ai cessé de cuisiner des choses odorantes, me cantonnant à manger des pâtes au beurre. Mais les odeurs ont continuées et le voisin déjà échaudé a continué de m'accuser d'autant que la voisine continuait à lui dire que les odeurs étaient insupportables etc...
J'ai demandé par écrit à cette voisine si je provoquais vraiment des nuisances, pensant de toute bonne foi qu'elle me répondrait noir sur blanc « non ». Quelle ne fût pas ma surprise de recevoir de sa part un courrier incendiaire.
Je suis tombé des nus, persuadé alors que j'avais interprété ses dire lorsque je suis allé la voir.
Sauf que, il s'avère qu'une fois où mon voisin m'a reproché une énième fois des odeurs de nourriture, elle lui a dit que ça venait de chez elle, et il se trouve également que son courrier incendiaire, elle l'a rédigé en présence de mon voisin.
Vous vous imaginez que si la voisine me dit que je ne cause pas tant de nuisance olfactive que cela, que par derrière elle dit à mon voisin que c'est insupportable, elle ne va pas ensuite m'écrire noir sur blanc ce qu'elle me dit si le voisin regarde la lettre qu'elle rédige...

Bref, vous voyez que la situation n'est pas évidente pour moi.

De mon côté, ça fait une douzaine d'année que j'occupe ce logement et je n'ai jamais eu de soucis de voisinage. Un voisin peut faire une fête, du bruit après 22h, peut cuisiner et laisser des odeurs dans l'étage, laisser son vélo attaché dans le hall pour qu'il soit à l'abri de la pluie, je fais avec.
Je considère que nous vivons ensemble, que occupant tous de petits logements, la concentration de locataires entraîne forcément des nuisances de tout type.
Le principal est que chacun doit faire des efforts pour tolérer tout le monde, y compris accepter mon chat qui ne fait pas de bêtises, qui est affectueux, si je m'engage à le laisser seulement 30 minutes par jours. Tout comme moi je peux accepter sans problème que le voisinage qui aime faire la fête puisse faire du bruit tard le soir de temps en temps, tout comme je peux accepter sans problème que le copain d'une voisine préfère laisser son vélo dans le hall pour éviter qu'on ne le lui vole et/ou qu'il ne se mouille sous la pluie.
Mais voilà, même pour 30 minutes par jour, mon voisinage (peut-être même juste deux ou trois personnes) ne veulent absolument rien tolérer à ce sujet, usant de prétextes qui ne me semblent pas tout à fait probant. Pour enfoncer le clou, sachez que le voisin qui fait partie de ceux qui se sont plaint m'a confié qu'en réalité, que ce soit les odeurs ou le chat, il s'en fichait, mais qu'il agit comme cela parce qu'on lui a reproché de faire du bruit alors qu'il s'est démené pour nettoyer le parking, ce dont je peux attester, et je pense que l'ensemble des résidents peuvent le remercier pour cela.

Enfin, lorsque je suis venu vous voir, vous m'avez expliqué que le problème du chat n'est pas tant un problème de nuisances sonores ou olfactives, mais surtout parce que un animal de compagnie est considéré comme un « bien », comme un « meuble » en quelque sorte et qu'il est interdit de laisser ses affaires dans les lieux communs. Or, en discutant avec des amis, j'ai appris, je l'ai même vérifié pour le coup, que récemment la législation a changé et que les animaux ont été reconnus non plus comme bien matériel mais comme des êtres dotés de sensibilité.
Considérant que mon chat est reconnu comme un être doté d'une sensibilité, il est donc reconnu qu'il a des besoins. Le fait de bénéficier de l'espace des communs n'est pas un besoin vital pour lui, mais pour autant c'est un besoin qu'il réclame et que je suis obligé de lui interdire.

Considérant également qu'il a peur de sortir dehors et que la présence d'une route est un danger pour lui et que rester dans les parties commune suffit à ses besoins et garanti sa sécurité, vous pouvez comprendre que ma demande n'est pas si exotique que cela...
Dans le bail (je n'ai malheureusement pas retrouvé la copie du bail mais je cite l'extrait que m'a donné la voisine dans sa lettre incendiaire) il est noté « le locataire pourra détenir un animal familier à condition qu'il ne cause aucun dégât à l'immeuble ni aucun trouble de jouissance aux voisins ».
Je ne pense pas que laisser mon chat 30 minutes par jour dans les parties communes de la résidence ne leur cause – quoi qu'en disent certains/certaines résident(e)s – le moindre trouble de jouissance.
Et au risque de me répéter, il ne cause pas non plus de dégâts dans la résidence.

Alors pour finir, je suis désolé pour la longueur de mon mail, comme j'ai pris soin de le préciser, je ne porte pas plainte contre mes voisins, mais je veux que vous soyez au courant de ce qui se passe dans la résidence afin que vous puissiez avoir tous les éléments pour apprécier des plaintes qui ont été faites contre moi ou qui pourraient être faites.
Et puis tant qu'à faire, ça ne me fait pas plaisir parce que c'est contraire à mes principes, mais je pourrais également ne plus rien tolérer, comme par exemple le fait qu'hier soir la voisine du haut, celle qui m'accuse d'imposer mon chat au voisinage, rigole à gorge déployée à sa fenêtre, troublant le calme de la rue et celui de mon appartement vu que sa fenêtre est située juste au-dessus de la mienne. Je pourrais vous appeler dès qu'un voisin fait la fête, ou encombre le hall avec son vélo, même si ce n'est qu'une fois. En clair je pourrais moi-même devenir aussi con qu'eux. Ce n'est pas ce dont j'ai envie, mais j'avoue que ça me démange un peu quand même...
Merci également de ne pas en tenir informé mes voisins, parce que ça ne ferait qu'aggraver la situation.

Cordialement
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Voisinage...

par Symbiose » Ven 14 Aoû 2015 16:37

Tu n'aurais peut-être pas du mettre "cons" à la fin, des petits mots à éviter par écrit. J'aime beaucoup ton e-mail.

Par contre, il est possible de faire une allergie en allant dans une pièce où se trouve le chat. J'avais mon beau-frère comme ça, ma mère aussi. Pour moi, il faut que je touche le chat pour déclarer une allergie (je te conseille de le brosser avant de le laisser se balader).
Avatar de l’utilisateur
Chat pitre
Chat pitre
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 3810
Sujets: 40
Âge: 24
Enregistré le: Dim 2 Nov 2014 14:51
Localisation: 31
Genre: Femme

Voisinage...

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 17:12

Merci ;)

Je n'ai pas encore envoyé le mail, j'hésite, je ne veux pas envenimer les choses...
En même temps je trouve la situation injuste du fait que mes voisins ne veulent rien tolérer par principe.

Sinon je brosse régulièrement mon chat, pour lui c'est un vrai moment de bonheur, il adore ça !

Quand la voisine me dit que je n'aurais pas dû adopter de chat dans 25m2 et me parle de le donner, je ne sais pas si elle se rend compte mais c'est terrible ! Ce serait l'abandonner, lui qui a déjà été abandonné tout petit et qui semble voir en moi une maman de substitution...
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Voisinage...

par Symbiose » Ven 14 Aoû 2015 17:16

La voisine veut juste que tu t'en débarrasses, mes grand-parents font pareil (mais eux, ils veulent prendre mon chat, ils l'adorent).

Attends d'autres avis avant d'envoyer le mail :)
Avatar de l’utilisateur
Chat pitre
Chat pitre
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 3810
Sujets: 40
Âge: 24
Enregistré le: Dim 2 Nov 2014 14:51
Localisation: 31
Genre: Femme

Voisinage...

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 17:47

C'est incompréhensible, ou alors c'est par jalousie.
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Voisinage...

par Candydoudou » Ven 14 Aoû 2015 18:16

Quand on déteste quelqu'un, alors on prend le moindre prétexte.
Ma voisine de palier est une bonne femme aigrie qui hait le monde entier, et sa seule amie est une commère qui va raconter ses vacheries partout. Depuis je n'ai plus le droit de promener mon chien où que ce soit. Je ne vais pas le promener autour de mon immeuble car ma voisine de palier est constamment dehors pour tenter de m'insulter, et maintenant je ne peux même plus aller ailleurs car sa bonne copine a apparemment raconté des saletés sur moi aux autres voisins de la rue, qui m'ordonnent de "dégager" (texto) de leur espace vert d'immeuble, quitte à me menacer d'envoyer leur chien sur moi (alors que tout le monde ici circule naturellement d'immeuble en immeuble pour promener son chien, puisque toute la zone appartient au même office HLM). J'y ai eu droit 3 fois, maintenant je n'ai plus d'espace vert où promener mon chien, donc je risque de me faire agresser à chaque fois que je vais dehors. Là je ne sais plus quoi faire à part ce que je viens de faire, déposer un dossier de nouvelle demande de logement pour partir dans un quartier plus tranquille dès que possible. Ça me fait rager car dans un sens, c'est leur donner raison, mais on ne changera pas la nature de gens qui ont de toute évidence un problème dans la tête quand il s'agit de respecter les autres...
Que l'on ne me dise jamais "ce n'est qu'un chat".
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Experte Alimentation
Experte Alimentation
Chat mau
Chat mau
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 2501
Sujets: 10
Âge: 35
Enregistré le: Mar 25 Fév 2014 14:29
Localisation: au pays du champagne
Genre: Femme

Voisinage...

par Symbiose » Ven 14 Aoû 2015 18:36

Candydoudou, pourquoi ne pas enregistrer leur menace et porter plainte ?
Avatar de l’utilisateur
Chat pitre
Chat pitre
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 3810
Sujets: 40
Âge: 24
Enregistré le: Dim 2 Nov 2014 14:51
Localisation: 31
Genre: Femme

Voisinage...

par Buxi » Ven 14 Aoû 2015 18:56

Parsec malheureusement on vit dans les mêmes endroits que les gens qui nous en veulent.
Alors porter plaintes c'est aussi avoir peur d'aggraver la situation, de se retrouver nez à nez avec les personnes contre qui on a porté plainte etc etc...

Pour ma lettre j'en suis toujours à hésiter à l'envoyer.

Rester comme ça parce que ça se tasse avec le voisinage qui me foutra la paix tant que mon chat ne pointera pas le bout de son nez dans les parties communes, parcequ'il est vrai qu'un chat c'est une TERRRIIIIBBBBBLLLLEEEEE nuisance (même quand il ne dégrade rien, ne fait pas ses besoins, ne fait que vivre paisiblement).
Ou bien tenter d'obtenir gain de cause et risquer le cas échéant que mes voisins et voisines ne prennent l'idée d'aller lui faire du mal.
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Voisinage...

par Candydoudou » Ven 14 Aoû 2015 19:02

Les représailles Symbiose... Ici c'est voitures cramées et j'en passe. On a déjà eu le garage brûlé (il y a très longtemps mais dans le même quartier), heureusement la voiture n'était pas dedans !
Si c'est une personne isolée c'est facile d'obtenir gain de cause. Mais si la personne en question s'est victimisée dans tout le quartier, c'est le pot de terre contre le pot de fer. J'ai déjà essayé la dernière solution (en parler au logeur) mais le bailleur ne fera pas la police quoi qu'il en soit.
Que l'on ne me dise jamais "ce n'est qu'un chat".
ImageImage
Avatar de l’utilisateur
Experte Alimentation
Experte Alimentation
Chat mau
Chat mau
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 2501
Sujets: 10
Âge: 35
Enregistré le: Mar 25 Fév 2014 14:29
Localisation: au pays du champagne
Genre: Femme

Voisinage...

par Daeri » Sam 15 Aoû 2015 08:54

Hello,

J'arrive peut-être trop tard..

Premièrement, il faut savoir que tant que tu n'as pas reçu de courrier, en gros personne ne s'est plaint ! L'agence ne t'as même rien dit ! C'est toi qui est allé voir et effectivement la personne qui t'a accueilli t'as juste dit sur quel grief on pourrait t'attaquer, si ça avait été le cas. Mais là il n'y a rien.

Réfléchis bien avant d'envoyer un email écrit, car ce serait toi qui pourrait lancer une affaire qui n'existe pas encore réellement.

A ta place, je pense que je me contenterais de rester à côté de mon chat quand je le laisserais sur le pallier. Ainsi, tu sais ce qu'il se passe et tu pourras répondre à des attaques éventuelles comme moi tu laisses ton chat errer.

Mais sinon, attends de recevoir un avertissement en bonne et due forme.. La, je me dit qu'il y a juste ton voisin qui continue de se venger et crée un drama tout seul en faisant dire ce que d'autres n'ont peut-être jamais dit. Il essaye de te monter contre les autres.
Image
Avatar de l’utilisateur
MODÉRATEUR
MODÉRATEUR
Chat savant
Chat savant
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 23024
Sujets: 80
Âge: 41
Enregistré le: Mar 20 Sep 2011 18:24
Localisation: Brest
Genre: Homme

Problèmes de voisinage avec mon chat

par Buxi » Sam 15 Aoû 2015 12:50

Merci pour ta réponse.

Non tu n'arrive pas trop tard car je n'ai toujours pas envoyé le mail...

Bon, d'un côté ça me ferait du bien de l'envoyer, ça me permettrait de "lâcher du leste" mais je ne l'ai pas encore fait redoutant que cela n'entraîne de complications.

Merci pour le conseil ;)
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 107
Sujets: 16
Âge: 40
Enregistré le: Mer 16 Juil 2014 20:16
Localisation: Bordeaux
Genre: Homme

Problèmes de voisinage avec mon chat

par Daeri » Sam 15 Aoû 2015 13:25

Après avoir relu le mail, il y a quelques petites choses dedans qui me gêne car elles pourraient être utilisées contre toi:
- tu dis que le laisser aller sur le pallier le calme et lui fait du bien. Certains pourraient en profiter pour déclarer que ton chat est trop énervé ou qu'il n'est pas heureux. Garde pour toi la raison pour laquelle tu le laisses aller sur le pallier. Ca ne les concerne pas.
- ne parle pas des odeurs chez toi, surtout quand tu dis qu'habitant chez toi, tu ne te rend peut-être pas compte de tout. Ils en profiteraient pour dire que ça pue..
- je pense qu'il faut éviter de parler des affaires anciennes car on pourrait penser que tu cherches à te venger ou quelque chose du genre.

Ton email pourrait filtrer et être transféré (ou imprimé) aux voisins qui donc pourraient le lire et le relire à loisir pour trouver des choses sur lesquelles t'attaquer. Tout message écrit devrait rester purement factuel et contenir uniquement des choses que tu dirais à tout le monde.

Si j'ai bien compris, une ou plusieurs personnes se sont plaintes à l'agence. Mais l'agence, elle ne t'as rien dit. Je pense que tant que l'agence ne te dit rien, c'est tout simplement qu'elle pense que ces plaintes ne sont pas recevables. Elle ne peut pas empêcher les gens d'aller la voir, par contre elle ne viendra t'embêter que s'ils ont raison. Le fait que tu n'aies reçu aucun papier ni aucun avertissement est déjà une preuve que tu es dans ton bon droit.

Mon avis personnel, je me dit que si la ou les personnes mécontentes n'ont rien d'autres à te reprocher, c'est qu'ils cherchent vraiment la petite bête.. Imagine le responsable de l'agence, qui doit traiter l'affaire du chat qui va de temps en temps sur un pallier. A mon avis, ça doit le faire bien sourire à côté des autres problèmes qu'il doit gérer.

Je réitère mon conseil, fais bien attention à rester sur place quand il va sur le pallier. Tu as bien le droit d'y être non ? et ton chat a le droit de te suivre.. Ils peuvent rien te dire. Tu peux même faire semblant de balayer le pallier, ca leur coulera le bec "oh y a encore le chat du jeune du 3ème qui se balade sur le pallier pendant qu'il y fait le ménage". :arrow: ah il fait le ménage tous les jours sur le pallier quel délinquant dites-moi :lol:
Image
Avatar de l’utilisateur
MODÉRATEUR
MODÉRATEUR
Chat savant
Chat savant
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 23024
Sujets: 80
Âge: 41
Enregistré le: Mar 20 Sep 2011 18:24
Localisation: Brest
Genre: Homme


Suivante




  • Sujets Similaires
Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum : Google Adsense [Bot], Tbot et 16 invités