Les principales catégories du forum sur les chats
Alimentation féline
Santé féline
Psychologie féline / Éducation féline
Fiches conseils
Races félines et origines
Exposition et élevage
Chatons de 0 à 4 mois
Chatons de 4 à 10 mois
Chats séniors
 

Votre chat : dedans ou dehors?

Pour discuter de psychologie féline, comportement et éducation de votre chat ou chaton

Votre chat : dedans ou dehors?

par Carambole » Mer 7 Avr 2021 13:19

Bonjour,

Je viens de tomber sur ce poste par hasard en cherchant justement la démarche à suivre en cas de rencontre avec un chat "toqué" sur le bord d'une route. Je vais alors apporter ma loooongue (parce que j'en ai des choses sur le coeur !) et modeste contribution au débat.

Pour ma part, laisser un chat en liberté dehors, hors d'un jardin ou d'une cours sécurisée, c'est compter sur la vigilance constante des conducteurs alentours, sur l'amabilité des voisins et des promeneurs et sur l'instinct soit disant infaillible de nos compagnons félins.
Vous l'aurez compris. Faire le choix de la liberté du chat, c'est faire celui de se faciliter la tache mais aussi de parier sur la sagesse et la bonté de nos pairs. A vous de voir dans quelle catégorie vous classez l'ensemble de l'humanité, mais à titre personnel, décider de lui confier la vie d'un être vivant et en attendre du bon, je trouve ça plutôt optimiste !

Je vais parler un peu de mon expérience en tant que propriétaire de deux gros matous habitant en rase campagne et poser mes arguments en faveur d'une vie de chat d'intérieur :

- Un chat ne sait pas éviter les voitures : Il y a un argument que j'entends TRES souvent : "Mon chat sait éviter les voitures". C'est faux. Ce sont les conducteurs qui évitent les chats. Un chat qui chasse ou qui fuit, tout aussi intelligent soit-il, n'aura aucun regard pour la voiture qui arrive droit sur lui. Je travaille de nuit, et sort donc à la tombée de la nuit pour ne rentrer qu'au petit matin, aux heures donc où les chats chassent. J'habite au fin fond de la campagne, dans un tout petit village et pourtant je peux vous assurer qu'il n'y a pas une semaine qui passe sans que je ne sois contrainte à un moment donné de faire une manœuvre pour éviter un chat. Qu'ils surgissent des fourrées, des voitures garées sur le bas coté, des arbres, des fossés, du haut des clôtures... Ils courent, et traversent ! L'un d'eux est même déjà passé sous mes roues... Heureusement, entre mes roues avant et arrières et nous avons tous les deux eu de la chance. Mais viendra le jour où un malheureux échappera à ma vigilance et rejoindra la tripotée de ses congénères qui reposent sur le coté de la route... De tout âge ou de toute race. Petits sacrifiés sur l'autel de la liberté et du confort humain.

- Ils massacrent la faune locale : Les miens de chat ne sortent que dans un enclos sécurisé, grillagé, et avec un toit. Et ils ne manquent pas de nourriture en libre service ! Pourtant, lorsqu'une malheureuse musaraigne décide de s'y aventurer, la pauvre ne fait pas long feu. Bien que parfaitement nourri, le chat est un chasseur qui tue pour le plaisir de la traque. Un prédateur terriblement efficace qui n'hésitera pas à tuer tout ce qu'il croise non pas pour se sustenter, mais parce que ça l'amuse. Le chat est une horreur pour la biodiversité, (nombre d'espèce en Europe de mammifères ou d'oiseaux sont en voie de disparition en raison de l'augmentation constante du nombre de chat domestique) et je ne compte plus le nombre de cadavres de petites créatures pas même entamées que je ramasse dans mon jardin. Rien que la semaine dernière, deux gros campagnols, un lézard et une adorable mésange... Merci les voisins et leur "chat libre".

- Dehors = Danger. Un chat qu'on laisse dehors, même s'il rentre régulièrement est un chat qui échappe à votre vigilance. C'est donc un chat qui peut tomber dans un piège mortel sans même s'en rendre compte. Chute dans un bassin, une piscine, coincé dans une cave ou un grenier pendant des jours, voire des semaines. Rencontre avec des psychopathes, vol, chute d'un arbre ou d'un toit, empoisonnement divers, attaque par un chien du voisinage, étranglement dû au collier etc. Laisser libre un chat, c'est parier sur sa capacité à se sortir de toutes les situations dangereuses conséquentes à la vie moderne, là où ses instinct ne peuvent l'aider en rien. Jouer avec la chance et le hasard en somme, chose qui peut être facilement évité en gardant son animal à l'intérieur. (Mention spéciale au chat des voisins que j'ai manqué enfermer dans mon propre grenier deux fois, trois dans mon garage, et failli coincé dans un fourgon direction la déchèterie ! Et ça ne fait que trois ans que je suis là... )

- Une nuisance pour les voisins : Un chat qui sort, c'est pratique, il fait ses besoins dehors. Et ce dehors, si vous habitez dans un village, c'est souvent le jardin du voisin. Ou le bac à sable de ses enfants, son garage, son potager, ses pots de fleurs, etc. Le chat n'a pas la notion de propriété et fera ses besoins où ça le chante. Imaginez la frustration d'un jardinier en herbe de devoir ramasser tous les jours les déjections félines d'un animal qui ne lui appartient pas, ou de les cadavres de ses poussins, rempoter ses jeunes pousses, remplacer les poissons pêchés de son bassin etc. (Frustration telle qu'ici, un membre du voisinage a décidé de régler ses comptes en empoisonnant les chats qui viennent sur sa propriété après avoir sommé pendant plus d'un an les propriétaires de réagir... Je ne cautionne aucunement l'acte, mais l'agacement est compréhensible.) Sans comptez que certains chats sont particulièrement infects et s'ils se révèlent adorables à la maison, font régner la terreur dans le voisinage. A titre d'exemple : Je ne peux ouvrir les fenêtres chez moi sans une constante surveillance, sans quoi, le chat des voisins entre et vient pisser dans mon lit ! D'autre montent innocemment sur les voitures pour se chauffer sur le capot et sabotent ainsi les peintures neuves, crèvent les sacs poubelles, urines devant les portes ou sur le mobilier de jardin... Bref, en matière de nuisance de quartier, bien que silencieux, les chats ne sont pas en reste.

-Un chat est très heureux à l'intérieur :
Dès lors qu'il a des endroits où grimper et peut surveiller le quartier depuis les fenêtres, un chat d'intérieur peut vivre une vie pleine et épanouie. L'idéal étant de faire sécuriser les fenêtres et les balcons, ou même de créer un petit enclos dans lequel le chat peut aller et venir. Votre chat n'en sera que plus attaché à vous ! L'important, c'est de le stimuler, et ça peut se faire en toute sécurité entre vos quatre murs.

En bref d'après mon avis : Les propriétaires de chats devraient prendre leurs pleines responsabilités et assumer leurs animaux, ce qui implique de les laisser à l'intérieur s'ils n'habitent pas au fin fond de la cambrousse. On ne laisse pas vagabonder un chien, on devrait en faire de même pour un chat. Laisser sortir un félin, c'est certes se faciliter la vie, mais ça a son lot de (très) mauvais cotés la plupart liés au bien être du matou et le jeu n'en vaut pas la chandelle à mon sens.
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 91
Sujets: 13
Enregistré le: Dim 17 Sep 2017 10:44
Genre: Non spécifié



Votre chat : dedans ou dehors?

par Oreo » Mer 7 Avr 2021 15:05

Ah oui dit donc je ne pensais pas que le chat engendrait autant de dégâts ça fait bien réfléchir :::surprised:::
SEVERINE et son sportif OREO :lover:


Mes Anges => Calypso ( Caniche), Karamel ( mon lapin) Gipps( BBMalinois), Edjy&Eclipse ( Berger allemand) :cat13:
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 253
Sujets: 10
Âge: 31
Enregistré le: Sam 16 Jan 2021 20:17
Localisation: Seine&Marne
Genre: Femme

Votre chat : dedans ou dehors?

par noubette » Mer 7 Avr 2021 15:48

Oui, les crottes dans les massifs, c'est une réalité. C'est vrai que les voisins ne trouvent pas cela toujours drôle. Ici, c'est plutôt notre jardin qui sert de toilettes publiques pour les chats du quartier. On fait avec, ça fait même de l'engrais bio.
Mais c'est à prendre en compte quand on a un chat qui sort. faut s’assurer que les voisins sont sympathisants. Sinon, il faut protéger le chat.

Oui, le chat chasse. Je confirme, j'ai une grande chasseuse à la maison qui ramène lézards, musaraignes, parfois des oiseaux et ne les mange pas toujours (par contre, si elle laisse, ce n'est pas "gâché" c'est les poules qui se jettent dessus). Et on a quand même beaucoup d'oiseaux dans le jardin, d'autres animaux aussi (hérissons, crapauds ...) et de plus en plus tous les ans.
La seule diminution d'espèce qu'on a eu dans le jardin, ce sont les escargots, dévorés par les poules.
C'est certainement à mesurer endroit par endroit, en fonction de la densité de chats sur un terrain donné.

La question de la biodiversité est très importante. J'y suis sensible. Quelle est l'incidence des chats dessus ? Et le reste ? Urbanisation, abattage/taille des haies, pollution, déchets chimiques, disparition des habitats naturels ou de la nourriture ....
Tant de choses nuisent à la biodiversité, en commençant par nous, humains et nos modes de consommation excessifs. Pour moi, c'est AUSSI et d'abord nos modes de vie qui sont responsables de la disparition des espèces.

Disons que je suis (j'essaye d'être) responsable autrement. (on peut en causer dans les rubriques jardinage, cuisine et même bricolage du forum)
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Sujets: 12
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2020 14:30
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par noubette » Mer 7 Avr 2021 16:09

Carambole a écrit:Bonjour,

Je viens de tomber sur ce poste par hasard en cherchant justement la démarche à suivre en cas de rencontre avec un chat "toqué" sur le bord d'une route.


est-ce que tu as trouvé des choses sur la conduite à tenir ? ça m'intéresserai d'avoir des éléments même si j'en ai quelques-uns
peut-être pourrait-on ouvrir un sujet dans un forum sur cette question
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Sujets: 12
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2020 14:30
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par Carambole » Jeu 8 Avr 2021 06:34

Alors concernant l'engrais bio, méfiance tout de même ! Je n'ai rien trouvé de suffisamment scientifique pour pouvoir en être absolument certaine, mais il me semble qu'il est très fortement déconseillé d'utiliser les selles des animaux carnivores sans respecter un processus de compostage particulier. Malheureusement, là dessus j'ai lu de tout et son contraire et je ne suis pas assez calée en fumier de chat pour avoir la certitude que ça peut être nocif. :laugh: Quant aux premiers réflexes à adopter en cas de rencontre avec un chat accidenté, là aussi j'ai lu de tout ! Du coup j'ignore encore la marche à suivre, la création d'un sujet à ce propos serait peut être une excellente idée oui !

Quand à l'impact sur la biodiversité, évidement, c'est l'humain qui est le principal responsable par sa destruction des milieux naturels et par son emploi de produits néfastes, mais l'impact de nos animaux de compagnie sur l'environnement n'est pas à exclure puisqu'en toute logique là où il y a l'humain, il y a son animal. Il n'est pas question de pointer le chat du doigt en le désignant comme unique responsable des bouleversements des écosystèmes et de la mise en danger de centaines d'espèces endémiques mais de faire la lumière sur la part de responsabilité qu'il a dans ces derniers, conjointement à toutes les autres causes (climats, pollution, urbanisation etc).

Et sachant cela, comme sur beaucoup de petites choses du quotidien, n'importe qui peut agir positivement, même à son échelle. Tout comme on ne jette pas ses bouteilles en plastique dans la nature sous prétexte qu'elles ne sont pas la principale source de pollution des sols, on peut empêcher le chat de mettre d'avantage en danger des espèces menacées en restreignant son territoire de chasse, voire même en lui supprimant. Il existe même des tutos sur youtube pour apprendre à stimuler suffisamment son chat pour modifier ses habitudes de prédations.
Certains pays (comme l'Australie depuis 2016) ont été jusqu'à classer le chat comme une espèce invasive en raison de l'éradication massive sur leurs populations d'oiseaux et organisent des campagnes d'abattage de chats errants pour tenter d'endiguer le phénomène... Horrible de devoir en arriver là. En France, la même inscription a été tentée en 2020... Mais évidemment, suite au tollé que la proposition à pris , les politiques responsables ont fait marche arrière. En effet, dur, dur de se mettre à dos entre 13 et 14 millions de futurs électeurs.

Si la question de l'impact du chat sur les population d'animaux vous intéresse, je ne peux que vous inciter à participer à cette étude qui vise justement à mesurer plus précisément les résultats de la prédation des chats laissés en liberté :
https://www.chat-biodiversite.fr/
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 91
Sujets: 13
Enregistré le: Dim 17 Sep 2017 10:44
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par Oreo » Jeu 8 Avr 2021 09:37

Je ne sais pas si en Australie ils ont eu raison, mais je peux les comprendre si à cause des chats libres il y a eu une énorme baisse sur leur population d'oiseaux, malheureusement c'est possible que ça soit bientôt le cas aussi en France vu le nombre de chats libres ( avec ou sans propriétaires).
SEVERINE et son sportif OREO :lover:


Mes Anges => Calypso ( Caniche), Karamel ( mon lapin) Gipps( BBMalinois), Edjy&Eclipse ( Berger allemand) :cat13:
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 253
Sujets: 10
Âge: 31
Enregistré le: Sam 16 Jan 2021 20:17
Localisation: Seine&Marne
Genre: Femme

Votre chat : dedans ou dehors?

par Lestes » Jeu 8 Avr 2021 11:41

C'est déjà le cas dans certaines iles françaises.

J'ai grandi en Guadeloupe, et entre les mangoustes et les chats errants ou divagants, il y a plusieurs espèces d'oiseaux endémiques de l'ile qui déclinent sévèrement (notamment certaines espèces de colibris), de même pour certaines espèces de lézards endémiques. Certains disent même que les chats seraient capables de chasser les jeunes iguanes (ceux aux antilles sont plus petits et plus fins que les iguanes habituels, et ils sont déjà en danger d'extinction).

Et c'est sans compter les meutes de chiens errants qui s'en prennent à tout ce qui bouge, y comprit l'homme.
Chat actuel
Oboe, femelle Norvégien, 3 ans

Précédents chats
Nala, femelle croisée Maine coon
Rusty, mâle gouttière (à mon frère)
Avatar de l’utilisateur
Nombre d'années sur le forum:
Années en tant que membreAnnées en tant que membreAnnées en tant que membre
 
Messages: 338
Sujets: 15
Âge: 25
Enregistré le: Mer 14 Mar 2018 17:41
Localisation: Toulouse
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par noubette » Jeu 8 Avr 2021 13:35

Carambole a écrit:Alors concernant l'engrais bio, méfiance tout de même ! Je n'ai rien trouvé de suffisamment scientifique pour pouvoir en être absolument certaine, mais il me semble qu'il est très fortement déconseillé d'utiliser les selles des animaux carnivores sans respecter un processus de compostage particulier. Malheureusement, là dessus j'ai lu de tout et son contraire et je ne suis pas assez calée en fumier de chat pour avoir la certitude que ça peut être nocif. :laugh: Quant aux premiers réflexes à adopter en cas de rencontre avec un chat accidenté, là aussi j'ai lu de tout ! Du coup j'ignore encore la marche à suivre, la création d'un sujet à ce propos serait peut être une excellente idée oui !

Quand à l'impact sur la biodiversité, évidement, c'est l'humain qui est le principal responsable par sa destruction des milieux naturels et par son emploi de produits néfastes, mais l'impact de nos animaux de compagnie sur l'environnement n'est pas à exclure puisqu'en toute logique là où il y a l'humain, il y a son animal. Il n'est pas question de pointer le chat du doigt en le désignant comme unique responsable des bouleversements des écosystèmes et de la mise en danger de centaines d'espèces endémiques mais de faire la lumière sur la part de responsabilité qu'il a dans ces derniers, conjointement à toutes les autres causes (climats, pollution, urbanisation etc).

Et sachant cela, comme sur beaucoup de petites choses du quotidien, n'importe qui peut agir positivement, même à son échelle. Tout comme on ne jette pas ses bouteilles en plastique dans la nature sous prétexte qu'elles ne sont pas la principale source de pollution des sols, on peut empêcher le chat de mettre d'avantage en danger des espèces menacées en restreignant son territoire de chasse, voire même en lui supprimant. Il existe même des tutos sur youtube pour apprendre à stimuler suffisamment son chat pour modifier ses habitudes de prédations.
Certains pays (comme l'Australie depuis 2016) ont été jusqu'à classer le chat comme une espèce invasive en raison de l'éradication massive sur leurs populations d'oiseaux et organisent des campagnes d'abattage de chats errants pour tenter d'endiguer le phénomène... Horrible de devoir en arriver là. En France, la même inscription a été tentée en 2020... Mais évidemment, suite au tollé que la proposition à pris , les politiques responsables ont fait marche arrière. En effet, dur, dur de se mettre à dos entre 13 et 14 millions de futurs électeurs.

Si la question de l'impact du chat sur les population d'animaux vous intéresse, je ne peux que vous inciter à participer à cette étude qui vise justement à mesurer plus précisément les résultats de la prédation des chats laissés en liberté :
https://www.chat-biodiversite.fr/


merci pour le lien. J'avais entendu parler de cette étude par une amie qui y participe. je pense qu'on va inscrire notre prédatrice
il y a déja des premiers résultats de l'étude sur le site (si ça intéresse quelqun)

oui, pour le compostage des selles de carnivores, il faut faire attention (risque de transmission de maladies), à gérer comme des toilettes sèches qui finalement sont des ... litières pour humains :D
on composte aussi la litière des chats, mais on n'utilise jamais dans le potager, c'est réservé aux plantes d'ornement (psychologiquement aussi, c'est plus confortable)

n'importe qui peut agir positivement, même à son échelle.
oui !
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Sujets: 12
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2020 14:30
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par Oreo » Ven 9 Avr 2021 19:00

- Lestes : Je savais qu'aux Antilles il y a beaucoup d'animaux errants mais je ne pensais pas que les chats s'attaquaient aussi aux iguanes, mon dieu effectivement ils en font des dégâts sur les populations des autres animaux ces petits félins :::surprised:::
SEVERINE et son sportif OREO :lover:


Mes Anges => Calypso ( Caniche), Karamel ( mon lapin) Gipps( BBMalinois), Edjy&Eclipse ( Berger allemand) :cat13:
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 253
Sujets: 10
Âge: 31
Enregistré le: Sam 16 Jan 2021 20:17
Localisation: Seine&Marne
Genre: Femme

Votre chat : dedans ou dehors?

par noubette » Ven 9 Avr 2021 19:16

c'est des prédateurs, carnivores : qu'ils fassent des dégâts est normal (faut bien manger, que ce soit des proies ou des croquettes)
où ça devient un problème, c'est quand ils en font TROP et que ça déséquilibre les populations
c'est certainement le cas à certains endroits (grande densité de chats domestiques, de chats errants ...)

il y a ce reportage, d'une étude faite sur les chats dans un village en Angleterre où ils ont pu (entre autres) recueillir des données sur les proises des chats. Il apparaît que les chats "de maison" qui sortent ne chassent pas tant que ça et les chercheurs font même l'hypothèse qu'ils le feront de moins en moins à l'avenir. (je vais essayer de retrouver le lien)
ça dépend donc vraiment des endroits

edit : le lien https://www.dailymotion.com/video/x59220j
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 468
Sujets: 12
Enregistré le: Jeu 29 Oct 2020 14:30
Genre: Non spécifié

Votre chat : dedans ou dehors?

par Oreo » Sam 10 Avr 2021 09:53

- Noubette : Oui bien-sûr je parlais quand ils chassent beaucoup trop et non quand ils chassent normalement car oui malgré que se soit des animaux domestiques et qu'ils ont à manger chez leurs propriétaires on ne pourra jamais leur enlever cet instinct de chasseur que ça soit une proie ou un plumeau ils l'auront toujours lol.

Ben je ne sais pas si l'étude est vrai mais Yoda le chat de nos voisins et Mimine celle qu'on a eu dans notre jardin n'ont pas du la voir car ils chassent toujours :lol: !!

Et même le chat de ma tante qui vit en appartement donc ne sort pas mais dès qu'il est en Martinique et qu'il a donc accès à l'extérieur il chasse et une fois ma tante m'a dit qu'il avait attrapé un lézard ce pataud
SEVERINE et son sportif OREO :lover:


Mes Anges => Calypso ( Caniche), Karamel ( mon lapin) Gipps( BBMalinois), Edjy&Eclipse ( Berger allemand) :cat13:
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 253
Sujets: 10
Âge: 31
Enregistré le: Sam 16 Jan 2021 20:17
Localisation: Seine&Marne
Genre: Femme

Votre chat : dedans ou dehors?

par LiliDG » Sam 10 Avr 2021 19:28

noubette a écrit:
il y a ce reportage, d'une étude faite sur les chats dans un village en Angleterre où ils ont pu (entre autres) recueillir des données sur les proises des chats. Il apparaît que les chats "de maison" qui sortent ne chassent pas tant que ça et les chercheurs font même l'hypothèse qu'ils le feront de moins en moins à l'avenir. (je vais essayer de retrouver le lien)
ça dépend donc vraiment des endroits

edit : le lien https://www.dailymotion.com/video/x59220j


Oui, j'ai vu ce reportage très intéressant !...
Mais tous mes chats ont chassé, même ceux qui n'allaient dehors que pendant leurs vacances - même Vanille, chatte somalie issue de lignées de chats d'intérieur et élevée en appartement jusqu'à 1 an, était devenue rapidement une très bonne chasseresse ! :)
Miquet, Fanfan, Moussy, Mia, Chiquita, Vanille (en avatar), Juju, Mao, Tchô, Chiquito, Alma...
Avatar de l’utilisateur
 
Messages: 111
Sujets: 4
Âge: 73
Enregistré le: Jeu 24 Déc 2020 09:10
Localisation: Bocage normand
Genre: Femme


Précédente




Qui est en ligne
Utilisateurs parcourant ce forum : Google [Bot] et 21 invités